Développer le vélotourisme - Ademe

Programme « Développer le vélotourisme » 
par l'ADEME

Divider text here

RENFORCER L'ATTRACTIVITÉ VÉLOTOURISTIQUE DE VOTRE TERRITOIRE

Divider text here
En novembre 2022, l’ADEME lançait le programme développer le vélotourisme visant à soutenir les acteurs du tourisme et les collectivités territoriales dans le développement du tourisme à vélo. Avec un budget de près de 6,5 millions d’euros, il répond à l’ambition du plan Destination France, annoncé en novembre 2021 par le premier ministre, à savoir : Hisser la France au rang de première destination mondiale du tourisme à vélo d’ici 2030. En 2024, le programme évolue et intègre désormais de nouveaux équipements finançables, la hausse de certains plafonds d’aides et de nouveaux périmètres d’intervention.
EN SAVOIR PLUS
©Rozenn Krebel
Divider text here
©OT Montbard

3 VOLETS DE LA MESURE VÉLOTOURISME

Divider text here
➦ Soutenir le déploiement de la marque « Accueil Vélo© » s’ouvre à de nouvelles cibles,
➦ Aménager des aires de services le long des itinéraires étoffe sa liste d’équipements éligibles,
➦ Cofinancer des études s’ouvre aux itinéraires inscrits à un schéma régional et affine le type d’études éligibles.

EN DÉTAILS

Divider text here

Soutenir le déploiement de la marque « Accueil Vélo© » s’ouvre à de nouvelles cibles 

➥ Les hébergements touristiques et les restaurants peuvent désormais prétendre au financement de solutions de stationnement vélo qui était jusqu'à présent réservé aux offices de tourisme, sites touristiques et haltes fluviales. 
➥ Le volet 1 élargit également ses bénéficiaires aux établissements déjà porteurs de la marque Accueil Vélo, initialement non éligibles au programme. 

Aménager des aires de services le long des itinéraires étoffe sa liste d’équipements éligibles,

➦ En complément des 4 équipements obligatoires attendus pour constituer une aire de services (table de pique-nique, stationnement vélo, point d’eau potable et sanitaires), 
Le programme peut désormais financer les bornes d’entretien (auto-réparation, gonflage…) et les consignes à bagages, équipements additionnels non obligatoires. 

Cofinancer des études s’ouvre aux itinéraires inscrits à un schéma régional et affine le type d’études éligibles.

➦ Concernant les bénéficiaires : plus uniquement dédié aux seules structures représentant un comité d’itinéraire. 

➦ Concernant les itinéraires éligibles : ils doivent être inscrits au schéma national ou au schéma régional, échelle régionale qui jusqu'à présent n’intégrait pas le programme.

➦ Concernant le type d’étude pouvant être conduites : sans qu’elle soit exhaustive, la liste ci-après permet d’identifier quelques exemples d’études pouvant bénéficier de financement :  
● Accélérer la réalisation des tronçons identifiés au schéma national 
• Étude de faisabilité pour réaliser ou finaliser des tronçons d’itinéraires
● Améliorer la mise en sécurité des itinéraires existants
• Étude pour la mise en sécurité de voies existantes (implantation d’infrastructures, modification de voiries) 
• Étude pour une proposition ou une amélioration de jalonnement 
• Étude pour l’évaluation, la gestion et la prise en compte des aléas climatiques
● Renforcer l'attractivité des vélos routes existantes
• États des lieux des services et équipements 
 • Audit qualité ou certification 
 Étude de stratégie marketing 
 Plan de communication 
• Étude d’opportunités de services (maison du vélo, conciergerie…) 
• États des lieux et préconisations sur l’intermodalité

Webinaire du 16 avril 2024

Divider text here
Le dépôt des dossiers se fait au maximum jusqu’au 31 décembre 2024
Vous voulez en savoir plus sur le tourisme durable en Côte -d'Or ?